L'actualité en images...

Evènements, personnages, ils font le quotidien de Sainte Colombe-en-Auxois..

  

Une place flambant neuve au cœur du village !

 

Lancé en 2018, le projet de rénovation de la place au centre du village de Sainte Colombe-en-Auxois s’est concrétisé. Avec cette volonté pour la municipalité de Sainte-Colombe-en-Auxois, d’en faire un lieu attractif et convivial, aussi bien pour les habitants que pour les touristes et les vacanciers.

Par Christelle POMMERET - 16 sept. 2020

Le maire Pierre Faure-Sternad, aux côtés d’Annick Glasgow et Anne-Lise Kusters, conseillères municipales, sur la place aménagée.

 

La place, avant les travaux.

Aménager une place au centre du bourg : tel était le projet de la municipalité mené par le maire Pierre Faure-Sternad. « Le projet remonte à juillet 2018, avec l’idée de rénover la place. Je la trouvais trop minérale, pas assez végétale malgré le fleurissement », explique l’élu. « D’autant que, sur la commune, nous avons une dynamique de plantations d’arbres. » Citant ainsi le verger conservatoire dans lequel se trouvent, notamment, des variétés de fruits anciens. Une cueillette est par ailleurs prévue samedi 19 septembre. S’ajoute à cela la volonté de préserver l’environnement, la commune s’engageant dans une gestion de ses espaces sans pesticides, comme c’est le cas au cimetière (lire par ailleurs).

Préservation de l’environnement, attractivité et sécurité

À l’époque, la municipalité se rapproche du CAUE (Conseil d’architecture, d’urbanisme et de l’environnement) et du Département. Le projet, entrant dans le cadre du programme “Village Côte-d’Or” est ainsi subventionné à 50 %.

Le premier projet présenté étant financièrement irréalisable pour la commune, il a été revu. « Il fallait faire quelque chose à notre dimension », permettre aussi aux divers engins de pouvoir circuler, et obtenir également toutes les autorisations.

Le projet validé – pour un montant de 2 500 € –, les travaux ont ainsi débuté au printemps dernier. Concrètement, ils ont consisté en la réfection des auges et du sol en pavé, la création d’une margelle autour de l’arbre – un tilleul ayant été planté – et des travaux de voirie avec notamment de l’enduit blanc sous les bans. Sans oublier le fleurissement.

Autre aspect du projet : la sécurité. « Cela a permis d’augmenter d’une dizaine de mètres le champ de vision aux intersections, ce qui n’est pas négligeable. »

« C’est un lieu qui se veut accueillant. » Car le village attire beaucoup de touristes et de vacanciers entre le château, les différents gîtes mais aussi le chemin de Bibracte et le passage régulier de cyclistes. « Cette place reste dans cette volonté d’attractivité. »

Le cimetière, désormais enherbé

Toujours dans un cadre environnemental, la municipalité de Sainte-Colombe-en-Auxois a décidé d’enherber le cimetière. « Là aussi, l’aspect était trop minéral. Nous avons donc retiré les gravillons, retourné la terre… Ensuite, nous avons mis du gazon à pousse lente, ce qui permet de faire moins de tontes. Nous avons également planté des sedums (plantes grasses) pour l’aspect esthétique et qui demandent moins d’entretien », détaille le maire. Ici aussi, aucun produit phytosanitaire n’est utilisé.

Un projet réalisé dans le cadre de l’opération proposée par la Région “Pour des cimetières plus vivants” et qui permet ainsi aux municipalités d’obtenir une subvention de 80 %. « Le coût pour notre commune a été de 1 500 €, subventionné », indique le maire, qui a aussi pu compter sur l’aide de bénévoles du village. « Ce genre de projet permet là encore de faire participer les habitants à la vie du village. »

  

Visite du cimetière par un groupe de stagiaires

 Après un été très sec, mais compensé par beaucoup d'arrosage, le cimetière est aujourd'hui transformé.

Nous avons même réalisé une première tonte.
Les visiteurs de la Toussaint ont été charmés par la belle herbe et le fleurissement.
Nous avons également accueilli les stagiaires d'une formation CNFPT sur le thème "Alternatives aux traitements phyto sanitaires".
Jean-Claude Carlet, notre employé communal, participait à cette formation.
Bernard Perron et le Maire accompagnaient les stagiaires et Karen REGRAGUI, animatrice du stage.
 
 

 

 

 

 

La grange communale débarrassée de son lierre...

 

Les travaux sont terminés...

Antoine Coquille et Guillaume, son collègue, ont terminé la rénovation du plancher du clocher de l'église et le remplacement de l'échelle qui permettait de monter au dernier niveau (au-dessus des cloches).

Vu du dessous, le plancher avant les travaux.

Vu du dessous, le plancher après les travaux.

Echelle avant travaux.

La nouvelle échelle.

  

Antoine et Guillaume sont à l'église...

L'entreprise "Atelier des Rotondes" effectue actuellement le remplacement du plancher du clocher de l'église. Les travaux sont presque terminés, il ne reste plus qu'à installer l'échelle qui permet d'accéder au dernier niveau du clocher.

L'atelier des Rotondes s'est installé dans l'église

 Antoine et Guillaume restaurent le plancher du clocher de l'église. 

 

Il pleut à Sainte Colombe ...

Depuis de nombreuses années, Yves Defaut  effectue la mesure de la hauteur des précipitations à l'aide d'un pluviomètre. Voici, sous forme de graphique, les résultats de ses observations pour les années qui vont de 2002 à 2017.

 

Une nouvelle borne incendie aux Grangeots

Mercredi 23, décembre, les services du Syndicat des eaux (SESAM), ont fait procéder au remplacement de la borne incendie des Grangeots qui montrait quelques anomalies...

 

 

Trois pins pour décorer le village à Noël

L'employé communal, Jean-Claude Carlet, a procédé à l'abattage de trois petits pins dans la sapinière communale. Ils seront dressés et décorés le 10 décembre lors de la matinée organisée par la commune.

 

 

Le sureau a été coupé !

Caché derrière une grille et derrière le conifère décoratif, au fond de l'espace de séparation entre la chapelle sud et la sacristie, un sureau avait poussé et se développait librement au point d'envahir le chêneau et le toit de l'église avec toutes les dégradations que l'on peut imaginer...

L'employé communal aidé du maire a procédé à son abatage...

Un sureau poussait tout au fond derrière la grille...

entre les murs de séparation de la chapelle et de la sacristie...

envahissant les chêneaux et le toit de l'église...

Sureau coupé au pied et toiture dégagée.

Le conifère en forme de plumeau est maintenant le seul locataire du lieu... 

 

 

 

La Journée Pour le Village en photos